bannière
Deuxième rencontre
GDR Polymères & Océans
8 au 11 Février 2021
PAU

Conférenciers invités

Muriel MERCIER-BONIN

ToxAlim – Toulouse

Micro- et nano-plastiques dans notre alimentation : des contaminants émergents pour de nouveaux enjeux et challenges en toxicologie alimentaire et santé digestive

Muriel MERCIER-BONIN est directrice de recherche INRAE depuis 2019 dans l’Unité ToxAlim à Toulouse. Jusqu’en 2012, elle a mené ses activités de recherche sein du Toulouse Biotechnology Institute (ex-LISBP) à l’INSA de Toulouse en tant chargée de recherche INRAE sur les mécanismes d’interaction entre les microorganismes et les surfaces. Elle a ensuite rejoint l'Unité MICALIS de Jouy-en-Josas sur le rôle structural et fonctionnel du mucus, un acteur clé dans l’homéostasie intestinale. Depuis 2014, elle anime dans l'équipe Neuro-Gastroentérologie et Nutrition une thématique de recherche sur les interrelations mucus/contaminants alimentaires/microbiote/hôte dans le tractus digestif, en conditions physiologiques et physiopathologiques. Elle s’intéresse depuis 2018 à l’impact des micro- et nano-plastiques en santé humaine, avec un focus sur la sphère intestinale.

Laura MAXIM

Lisis – Champs sur Marne

Micro- et nano-plastiques dans le contexte de la réglementation européenne Reach

De formation interdisciplinaire (études universitaires d’écologie et thèse en économie écologique), Laura Maxim est chargée de recherche CNRS au LISIS. Elle s’intéresse à la production, l’utilisation et la communication de la connaissance scientifique dans la gouvernance des risques chimiques, à la fois dans l’activité d’expertise sanitaire réglementaire et dans les pratiques d'innovation en chimie verte. Entre autres, elle a contribué au rapport « Leçons tardives des signaux précoces » publié en 2013 par l'Agence européenne pour l'environnement et coordonné l’ouvrage collectif « La chimie durable, au delà des promesses ».

Julien GIGAULT

TAKUVIK - Québec

Nanoplastique, une classe à part

Julien Gigault est chargé de recherche au sein de l’unité mixte internationale TAKUVIK à Québec qui est spécialisée sur les écosystèmes arctiques et les changements globaux qui les affectent. Depuis plus de 10 ans les travaux de Julien se focalisent sur tous les phénomènes physico-chimiques qui vont contrôler la présence, la source et le devenir des nanoparticules dans l’environnement. Pour cela il développe des méthodes analytiques originales pour caractériser les nanoparticules dans des milieux naturels complexes. Enfin, une partie importante de ses travaux consiste à mieux comprendre en laboratoire les principaux mécanismes de transport et d’accumulation des nanoparticules afin de valider les principaux résultats obtenus sur le terrain. Depuis 2014 il se concentre sur les nanoplastiques dans les différents compartiments environnementaux.

Professeur Henri CRAMAIL

LCPO - Pessac

Les Polymères….toute une Histoire !

Henri Cramail received his engineering degree from the ENSCP Bordeaux in 1987 (major). He received his PhD degree in Polymer Chemistry in 1990 at the University of Bordeaux (UB), supervised by Pr M. Fontanille and Pr. A. Soum (LCPO), in the field of ring-opening metathesis polymerization. Then he went to the University of Durham, U.K. to work as a Post-Doc in the group of Pr. Jim Feast, on the Durham route to polyacetylene. Subsequently, he became an Assistant Professor of Polymer Chemistry at UB and, since 1999, he has been appointed Professor of Polymer Chemistry at the same University. His researches are currently focused on the development of green polymer syntheses and processes to create novel bio-based polymers for sustainable technologies.

SOUTIENS

photo
CNRS

Internationalement reconnu pour l’excellence de ses travaux scientifiques, le CNRS est une référence aussi bien dans l’univers de la recherche et développement que pour le grand public. Faire progresser la connaissance et être utile à la société, tel est le rôle confié au CNRS par l’État. La mission du CNRS se décline en cinq axes : faire de la recherche scientifique, valoriser les résultats, partager les connaissances, former par la recherche et contribuer à la politique scientifique.

Site Internet
photo
GDR Polymère & Océans

Rassembler la communauté francophone travaillant sur le devenir des plastiques en milieu aquatique dans le but de favoriser l’émergence de nouvelles recherches interdisciplinaires. Mobiliser toutes les communautés scientifiques concernées pour soutenir le développement d’approches multi-échelles et transdisciplinaires.

Site Internet
photo
UPPA

Forte de 23 unités de recherche en association avec des organismes de recherche, tels que le CNRS, l’INRA et Inria, l’UPPA mène des recherches scientifiques de niveau international autour des - axes stratégiques (Environnement et Matériaux, Géo-ressources, Milieux et Ressources Aquatique, Espace, Frontière et Métissage et Justice et Territoire) Axe transversal (Transitions) - thèmes émergents (Construction éco-construction , Aéronautique et Patrimoines et tourisme)

Site Internet